Paul Ayah Abine

Les individus lourdement armés se sont introduits au domicile de Paul Ayah Abine la nuit d’hier

"Il y a quelques minutes, notre porte latérale a été cassée et notre domicile envahi par des hommes armés. Nous ne pouvons spéculer sur le nombre. Ils ont ouvert le feu! Ils ont déchiré mes vêtements et m'ont jeté à terre comme tout le monde! En utilisant la tactique militaire que j'ai acquise à Ngaoundéré il y a plus de quarante ans, je me suis glissé dans un sanctuaire ... Aucun des numéros d'urgence n'était disponible... Ils ont continué à tirer et à détruire des lieux ...Tout ce que nous pouvions faire était prier !!! Dieu merci, l'un de nos voisins a réussi à appeler l'armée! Une très grosse surprise: l'armée a répondu rapidement !!! J'ai immédiatement commencé à faire ce post pour informer le monde...juste un seul mot: HORRIBLE ! Une expérience POIGNANTE C'est tout pour le moment! GLOIRE À DIEU AU CIEL !!!" a écrit Ayah Paul Abine sur sa page Facebook

Activiste, magistrat hors hiérarchie à la retraite, Ayah Paul Abine avait été arrêté le 21 janvier 2017 dans le cadre de la crise anglophone et, détenu sans mandat de dépôt au Secrétariat d’Etat à la Défense (SED) pendant 7 mois pour avoir exprimé ses opinions sur la gestion par le gouvernement de la crise anglophone.

Il sera libéré le 30 Août 2017 à la faveur d’un décret du président Paul Biya qui abandonnait les poursuites pour certains des leaders anglophones et autres activistes.

Il est aujourd’hui à la tête d’une fondation (Fondation Paul Ayah) dont le but est d’apporter de l’aide aux refugiés et déplacés de la crise anglophone

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur