Le sécrétaire général à la présidence de la république du Cameroun Ferdinand Ngo Ngo a signé, sous instruction du président de la république, un décret portant arrêt des poursuites contre 289 personnes détenues dans le cadre de la crise anglophone, mais quelles sont les 289 personnes concernées.

C'est la première action concrète du président de la république en vue de négocier une sortie de crise dans le NO-SO, depuis la création d'un comité national de désarment dirrigé par Fai Yengo Francis. 

Parallèllement au décret rendu officiel ce 13 décembre 2018, il circule la liste ci-dessous montrant la répartition des détenus concernés dans plusieurs centres de détention du pays. Cette liste, comntrairement au total de 289 personnes concernées par le décret, porte un total de 298, trouvez l'erreur.

Cette liste qui donne juste des nombres et pas des noms ouvre une autre polémique, n'est-ce pas un marché autre marché ouvert dans lequel le gouvernement et que les familles des détenus dans le cadre de cette affaire devraient désormais se battre pour s'assurer que les leurs se trouvent dans la liste au moment de l'application du décret.

Comme quelqu'o a dit, «si on t'explique comment le Cameroun fonctionne et tu comprends, c'est qu'on ne t'a pas bien expliqué», ou encore, «désormais, vivre au Cameroun devrait figurer dans les expériences lors de la rédaction d'un CV» alors ce gouvernement ne manquera jamais l'occasion de nous offrir des surprises.

Attendons seulement de voir...

liste prisonniers

Redigé par: Hilaire Douanla

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur