À la veille deux des fêtes les plus importantes qui sont Noel et nouvel an, plusieures artères de la ville de Douala sont restées privées d'électricité pendant bientot plus de 48h.

Dans un Cameroun qui entendait organiser la coupe d'Afrique dans 6 mois, comment comprendre l'hypothèse selon laquelle, pour un incident d'origine banale, toute une grande partie de la capitale économique du pays soit plongée dans le noir?

Voici ci-dessous l'intégralité du communiqué de la compagnie d'électricité ENEO publié sur sa page facebook ce lundi 24 décembre, après la première journée de coupure:

«URGENT UPDATE
Communiqué

Voici pourquoi il n'y a pas d'électricité à BONANJO, BONABRISO, BALI, KOUMASSI, BRASSERIES, MARCHE CENTRAL, MIRA, ZONE PORTUAIRE AVAL, NKOMONDO, BOIS DES SINGES, AKWA, NEW BELL, NKOLOLOUN, BONAPRISO, YOUPWE et environs...

Hier dimanche vers 6h55, un enfant a pioché un câble souterrain en creusant des trous pour implanter des goals pour un match de football, au stade en face de Tractafric, à Kilomètres 5.
"Il y a eu un premier bruit, mais il a continué à creuser. Ensuite on a entendu un plus gros bruit", raconte un riverain du quartier.

La reconstruction de ce tronçon va durer plusieurs jours. Pour vite réalimenter les clients, nos équipes techniques, appuyées de dix entreprises partenaires, construisent en ce moment un réseau aérien provisoire de 1500 mètres, d'une cinquantaine de supports en bois. La mise en service est prévue au plus tard le 27 décembre 2018.

Nous vous tenons au courant de l'évolution des travaux.

Eneo présente ses regrets à ses clients affectés pour les désagréments subis.»

Attention: Danger ambiant à prendre très au sérieux!

S'il s'avère que les câbles de transport désservant la ville sont aussi simplement accessibles telles que décrites dans le communiqué, la vie des populations serait très vraissemblablement en danger pour plusieurs raisons.

Pour des raisons de minimisation des pertes, l'électricité est souvent portée à Très Haute Tension (THT) avant le transport, de l'ordre 60 fois minimum la tension nécessaire dans les ménages, soit au moins 15 000 volts contre 220 volts nécessaires à la maison. C'est la raison pour laquelle les postes de transformation sont nécessaires par secteurs pour abaisser la tension au niveau nécessaire avant la distribution finale. À partir d'une tension de l'ordre de 25v, dans un environnement immergé, soit environ 60v dans un environnement de sol humide tel que décrit dans le communiqué, le corps exposé est susceptible de subir un danger pouvant conduire à la mort par électectrocution. 

S'il s'avère que des lignes de transport de 15 000 volts minimun, c'est à dire jusqu'à 600 fois la tension dangereuse soit aussi facilement accessible par des petits enfants, il y'a un grand danger à craindre, car au contact avec de tels conducteurs sous tension, il n'y'aurait absolument aucune chance de survie pour un corps vivant, humain ou animal.

Je demande ici aux ingénieurs d'ENEO, de nous trouver une raison plus credible à cette coupure intempestive dans ces moments de joie, afin de nous éviter de croire finalement à la thèse selon laquelle le Cameroun est vraiment un pays impossible à comprendre.

Redigé par: Hilaire Douanla

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur