Paul Biya et Ferdinand Ngoh Ngoh

Une information relayée par le lanceur d’alerte camerounais Boris Bertolt, met en lumière une manœuvre de détournement de deniers publics qui aurait été orchestrée par le secrétaire général de la présidence de la république, dans un des chantiers de construction de stades.

A en croire Boris Bertolt et le document ci-contre, un marché de gré à gré aurait été passé entre le secrétaire général de la présidence de la république Ferdinand Ngoh Ngoh et la société française Razel, pour la construction d’une voie d’accès à la tribune présidentielle du complexe sportif d’Olembé à Yaoundé.

Vraisemblablement démesuré, un montant faramineux de 3 999 996 869 francs CFA aurait été sollicité pour la construction de ces quelques mètres de bitume.

FB IMG 15472910913580365

Redigé par: Georges KASSI

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur