Le SDF a appelé aux sanctions des responsables ayant ordonné l'arrestation et la torture de deux de ses parlementaires mercredi.

Les députés Jean Michel Nintcheu et Joshua Osih ont été arrêtés mercredi près de la Douche Municpale à Akwa (Douala) alors qu'ils s'apprêtaient à organiser une manifestation de rue qui avait été initialement interdite par les autorités locales.

«Le social democratic front condamne avec véhémence cet acte de barbarie commis sur ces parlementaires en violation totale de leur droit à l’immunité parlementaire», a déclaré le secrétaire national du SDF chargé de la Communication, Denis Nkemlemo.

Le parti a déclaré que "l'acte odieux de violence commis par des hommes armés en uniforme était justement dû au fait que ces messieurs imposants accompagnaient les personnes qu'ils représentent pour demander des explications sur les actes de criminalité économique, de sabotage qui ont conduit à la perte honteuse de la CAN 2019. "

Les incidents de mercredi ont fait suite à une journée tendue à Douala, où les forces de sécurité ont été placées dans des coins stratégiques de la ville pour contrer toute tentative de manifestation après l’interdiction des sous-préfets de Douala I, II et V.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur