Les sources concordantes indiquent que le principal parti d'opposition camerounais, le SDF, a annoncé une rare coalition de protestation avec Maurice Kamto, du MRC.

La nouvelle est tombée à peine 24 heures après la marche organisée par le MRC ce samedi 26 janvier 2019. Cette manifestation nationale a d’ailleurs suscité la réaction du gouvernement, qui, pour sa part, condamne l’acte avec la dernière énergie.

En effet, les partisans de Maurice Kamto sont descendus dans les rues de Douala, Yaoundé, Baffoussam et Mbouda, ainsi que certaines ambassades d’Europe pour protester contre le holdup up électoral et le refus du gouvernement de résoudre la crise anglophone.
La manifestation a fait six blessés graves par balles et plus de 100 partisans ont été arrêtés

Réagissant à ce que le gouvernement a qualifié de "manifestation illégale", le ministre de l’administration territoriale du pays, Paul Atanga Nji, a déclaré que le parti MRC risquait une suspension temporaire ou permanente dans tout le pays s’il ne respectait pas les lois en vigueur.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur