Le secrétaire de la Fédération départementale du MRC dans la Menoua, Dr Christian Fouelefack, est porté disparu.

Le militant du MRC, enseignant d’université, avait été interpellé et jeté en cellule par une police aux ordres, depuis lors, il est introuvable, il prenait part à Dschang samedi dernier, à la marche blanche initiée par la coalition autour de Maurice Kamto à travers le pays, contre « le hold up électoral, l’atteinte à la fortune publique, la crise anglophone ».

Maurice Kamto, arrivé deuxième à l’élection présidentielle d’octobre et qui continue à revendiquer la victoire dans les urnes, a été arrêté, lui aussi le lundi 28 janvier, ainsi que certains de ses alliés tels que Albert Dzongang et Christian Penda Ekoka, ils auraient été par la suite conduits à la direction de la police judiciaire à Douala, Les derniers informations indiquent qu’ils devraient être conduits à Yaoundé, la capitale politique.

Les réactions politiques ont été nombreuses après l’arrestation de leader du MRC hier à Douala, aux alentours 19h30 au domicile d’un de son soutien Albert Dzongang.

Hilaire Kamga, Mandataire de l’Offre Orange, a condamné cette « nouvelle provocation du Régime illégitime de Yaoundé qui définitivement a choisit la voie de la force face aux désidératas de la population »

Me Akere Muna quant à lui redoute une insurrection populaire. Dans une déclaration sur les réseaux sociaux, l’ancien bâtonnier a écrit «le gouvernement expose ses faiblesses. Maintenant que le peuple a vu et compris, nous devons nous préparer, car le gouvernement gère le nord-ouest et le sud-ouest ainsi que tout un pays qui se dirige vers l'insurrection ».

Edith Kah Walla n’est pas restée insensible, « le régime de Mr Biya confirme, pour ceux qui en doutaient encore, sa nature fondamentalement répressive et arbitraire », a-t-elle écrit, se disant convaincue « que cette démarche gouvernementale aura des effets amplificateurs de la tension sociale et politique »,a déclaré la président nationale du CPP.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur