Pompidou - 237 Actu

Je suis bien en vie, enfin je pense, du moins pour le moment, puisque j’écris. Mes vêtements ne me suffisent presque plus, pourtant je mange, du moins j’ai encore de quoi mettre sur et sous la dent. Mais qu’est ce qui se passe ?

Je maigris encore plus, contrairement à la frayeur qui se personnifie actuellement dans notre société. Elle est encore plus contagieuse que la maladie du siècle : Le nouveau Corona virus. Je suis déjà au 5e jour de confinement ; un peu moins lourd en émotion qu’hier. En consultant mon téléphone, je ne puis m’empêcher de constater que selon les informations, le nombre de victimes a pris un coup double. Les hôpitaux sont remplis de cas infectés. Sans oublier ceux qui sous la panique causée par une toux ou autre symptôme, rejoignent les personnes réellement infectées se faisant alors contaminer et ceux qui ne se rendent pas compte de la situation.

Je vais vous confier l’une des choses qui me rongent encore plus : Ma propre femme ne veut plus se tenir à plus d’un mètre de moi ! En ce moment, où son soutien aurait plus que soulager ma gorge. C’est bien triste mais bon la patience a des vertus que même la vertu ignore. Je plaints la voisine qui attend son mari depuis une semaine, il dit être en quarantaine, le père là est trop fort !

Je me demande bien ce qu’est réellement ce virus ? Ce qu’il nous veut ? Est-ce un coup monté ? J’entends certains chuchoter qu’on ne serait pas près du pire. Mais arrêtez, bon sang ! Arrêtez, j’en ai marre ! Avec tout le stress que le monde vit en ce moment, vous voulez dire qu’il y aura pire que ça ? Quoiqu’il en soit, de grâce, laissez nous espérer et croire que d’ici peu, l’ordinaire de la vie reprendra son cours.

Manu Dibango s’en est allé, cette grande légende de la musique, le virus ne l’a pas épargné de l’addition. Repose en paix Papa Groove !

Lavons nous soigneusement les mains toutes les 30min, évitons les sorties inutiles, gardons un mètre de distance et buvons une tasse d’eau chaude citronnée deux à trois fois par jour pour renforcer notre immunité et nettoyer les gîtes des virus de la gorge. Comme on dit, mieux vaut prévenir que guérir tant qu’on le peut encore ! Puis évitons de stresser !

Je vais encore essayer de flatter ma femme pour qu’elle me… Voyons, on ne dit pas tout ! C’était la chronique de Pompidou.

Restez scotchés !

Redigé par: Mathieu Junior

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur