Charles Atangana Manda

Charles Atangana Manda accuse Engelbert Lebon Datchoua d’avoir tenu  à son encontre « une insidieuse déclaration » au cours de l’émission Droit de Réponse du dimanche 19 mai sur Equinoxe Tv .

Tout est parti d’une déclaration faite par le cadre de MRC, Engelberg Lebon Datchoua, c’était au cours de l’émission dominicale « Droit de Réponse » d'hier,  à laquelle prenait part Charles Atangana Manda, militant engagé du RDPC, le parti au pouvoir.

En effet, au cours de ce programme à forte audience, Engelberg Lebon Datchoua a affirmé que Charles Atangana Manda lors d’une émission sur Vision 4 Tv, avait soutenu qu’une vidéo virale sur la toile où l'on voyait des mamans et enfants abattus était du Mali.

C’est donc après l’émission que le directeur de l’observatoire des médias au Mincom va déclarer à nos confrères d'Afrik-Inform qu'il ne se reconnait pas dans les propos de son copaneliste. Charles Atangana Manda explique : " À cette époque, dans la continuité de la Communication Gouvernementale conduite par le Ministre ISSA TCHIROMA, nous étions effectivement intervenus dans les médias , moi-même sur Vision 4 Télévision, et d'autres collègues sur d'autres supports, pour expliquer les éléments d'analyse mis à la disposition du MINCOM, et qui illustraient, qu'il ne s'agissait pas d'un acte commis par l'armée camerounaise ! Nous l'avons déclaré sous pièce, sur la base des données reçues des services appropriés en la matière ! D'ailleurs, lesdits éléments, corroboraient de façon vraisemblable ! Plus tard, il s'est avéré que ces indications étaient inexactes. Il y a eu une communication officielle par la suite, attestant la responsabilité de quelques éléments de l'armée camerounaise dans ces actes insoutenables. J'ai personnellement été de nouveau dans les médias, pour faire amende honorable, en reconnaissant que la Communication du Gouvernement dans son ensemble avait été induite en erreur. S'agissant de l'échange sur Équinoxe Télévision ce jour (diamche 19 mai Ndlr) ; Il est clair, que je n'ai nullement bien saisi l'allusion y relative, faite par mon compatriote du MRC, et de bonne foi, j'ai dû lui dire ne point saisir de quoi il parlait ! Je tiens par la présente, à assumer le fait que lorsque l'enquête sur la vidéo controversée sus - évoquée a présenté ses résultats concordants, affirmant que ces actes odieux avaient été commis au Cameroun, j'ai fermement condamné celà, et, nous nous sommes tous ravisés, à travers plusieurs médias du pays, et à plusieurs occasions. Cette mise au point répond à l'absolue nécessité de clarté, en toute véracité des faits et de toute responsabilité"

237 actu vous propose la lecture intégrale de la sortie d'Atangana Manda, publée par Afrik-Inform 

Dans le vif de l'émission ''Droit de réponse'' de ce jour, 19 Mai 2019, sur Equinoxe télévision, M. Engelbert Lebon Datchoua, militant du MRC, dans une insidieuse déclaration complètement hors contexte, et hors thématique mise en débat, a affirmé que '' j'avais soutenu en son temps, que la vidéo où l'on voyait des enfants abattus était du Mali.'' Dans la foulée du direct télévisé, j'ai apprécié sans comprendre exactement à quoi il faisait allusion.

En réponse, à brûle pourpoint, et, à juste titre, j'ai cru que ce contradicteur apportait de la confusion au débat, puisque très clairement, je n'ai nullement perçu de quoi il parlait !

Dans ces circonstances, il était de mon devoir de lui opposer le fait qu'il y avait confusion, erreur sur la personne et même un mensonge !

Au sortir de l'émission, il m'est fait état de ce que le sus-nommé, contradicteur du jour, voulait parler de la vidéo fort controversée en son temps, où il apparaissait des hommes en tenues militaires, tirant à bout portant sur des femmes portant des bébés sur leurs dos. '' Incontestablement, nous avons pris parole en son temps sur ce sujet ! À cette époque, dans la continuité de la Communication Gouvernementale conduite par le Ministre ISSA TCHIROMA, nous étions effectivement intervenus dans les médias , moi-même sur Vision 4 Télévision, et d'autres collègues sur d'autres supports, pour expliquer les éléments d'analyse mis à la disposition du MINCOM, et qui illustraient, qu'il ne s'agissait pas d'un acte commis par l'armée camerounaise ! Nous l'avons déclaré sous pièce, sur la base des données reçues des services appropriés en la matière ! D'ailleurs, lesdits éléments, corroboraient de façon vraisemblable ! Plus tard, il s'est avéré que ces indications étaient inexactes. Il y a eu une communication officielle par la suite, attestant la responsabilité de quelques éléments de l'armée camerounaise dans ces actes insoutenables.

J'ai personnellement été de nouveau dans les médias, pour faire amende honorable, en reconnaissant que la Communication du Gouvernement dans son ensemble avait été induite en erreur. S'agissant de l'échange sur Équinoxe Télévision ce jour ; Il est clair, que je n'ai nullement bien saisi l'allusion y relative, faite par mon compatriote du MRC, et de bonne foi, j'ai dû lui dire ne point saisir de quoi il parlait !

Je tiens par la présente, à assumer le fait que lorsque l'enquête sur la vidéo controversée sus - évoquée a présenté ses résultats concordants, affirmant que ces actes odieux avaient été commis au Cameroun, j'ai fermement condamné celà, et, nous nous sommes tous ravisés, à travers plusieurs médias du pays, et à plusieurs occasions. Cette mise au point répond à l'absolue nécessité de clarté, en toute véracité des faits et de toute responsabilité.'' ( é )

Charles ATANGANA MANDA 

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur