Ecartée par Narcisse Mouelle Kombi, Bidoung Mkpwat réintègre Ingrid Amougou dans l'organisation du concours Miss Cameroun

Ecartée par Narcisse Mouelle Kombi, Bidoung Mkpwat réintègre Ingrid Amougou dans l'organisation du concours Miss Cameroun

« Tous les malentendus ont été aplanis. Le Comité d’organisation Miss Cameroun (Comica) est disposé à travailler avec le ministère des arts et la culture (Minac). Et je tiens à remercier le ministre de m’avoir accordé cette audience pour lever toutes les confusions qui planaient autour de l’organisation de ce concours ». Cette déclaration a été faite par Solange Ingrid Amougou, à l’issue d’une audience qui lui a accordé le 12 juin le Ministre des Arts et de la Culture, Ismaël Bidoung Mkpwat.

Rappelons que plusieurs scandales avaient emmaillé l'organisation de ce concours. En effet, la toile avait particulièrement été ébranlée au lendemain de l’élection Miss Cameroun 2018 tenue au palais de congrès le mercredi 30 décembre 2017 ; plusieurs irrégularités avaient été annoncées,

Entre mauvaise organisation et réalisation très approximative, l’on avait surtout retenu le cas de la candidate malheureuse Biloa Kounou Caroline qui avait déposé une plainte le 3 janvier 2018 au Tribunal de 1ere instance du Mfoundi contre le comité d’organisation du concours Miss Cameroun (Comica) 2018.

Elle déclarait avoir subi un préjudice car, elle aurait pu être élue Miss Cameroun 2018, si elle avait présenté son projet au même titre que les autres candidates, dans les mêmes conditions du direct.

Elle s’était vue frauduleusement remplacer par une autre candidate nommée Fokou Loriane arborant le brassard 19, dont le numéro n’a pas été appelé par le président du jury dans la liste des Tops 12 final.

C’est finalement au journal de 17h au poste national de la CRTV le jeudi 20 décembre 2018 que, l’information selon laquelle le Comica deSolange Ingrid Amougou n’organisera plus le concours de Miss Cameroun, avait été révélée.

Le COMICA à travers son conseil, Me Alexis Bayebec, avocat au barreau du Cameroun, introduira le jeudi 27 décembre un recours gracieux préalable en annulation du communiqué radio-presse du ministre des Arts et de la culture de l’époque (Narcisse Mouelle Kombi), qui écartait Ingrid Amougou de l’organisation du concours de Miss Cameron.

A cet effet, une demande d'un dédommagement de 2 milliards 200 millions de F CFA en réparation du préjudice subi a été formulée Cette procédure vise donc à attaquer le communiqué du ministre, dans son fond en estimant qu’il se réapproprie un concept sur lequel, il n’a pas de propriété primitive.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu