Le chef de l’Etat Paul Biya est sorti de sa réserve pour avoir toute la lumière du mystère autour de l’acharnement judiciaire de « son fils naturel », cette information reprise par le site LeBledparle.com, est contenue dans le journal La Revue du Patriote Hebdo, édition du mercredi 19 juin 2019.

Interpellé suite à une plainte, dit-on, pour « diffamation » déposée dans les services de la Police judicaire à son encontre par le PDG du groupe l’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga, Georges Gilbert Baongla, qui dit être le » fils » du président Paul Biya, a élu domicile depuis le 3 juin à la prison centrale de Kondengui.

Selon le journal La Revue du Patriote Hebdo, Georges Gilbert Bongla représente un danger pour certains caciques du régime, déterminés à évincer Paul Biya du pouvoir. Pour ce faire, il faut avant toute chose mettre hors état de nuire celui qui dénonce à longueur de journée leurs actes antipatriotes.

« Des réseaux et lobbies se choquent et s’entrechoquent pour livrer la famille présidentielle à la vindicte. Des obusiers de la félonie et de la perfidie visant à éjecter Paul Biya », peut-on lire dans les colonnes de journal de notre confrère Thierry Mbia, cité par le BledParle.com

Le journal poursuit en soulignant que, le président du parti Républicain est victime des violences commanditées par ses adversaires surtout qui le trouvent comme une épine dans leur chaussure.

Pour mettre un terme à cette supercherie, l'homme Lion aurait engagé une procédure pour voir clair : « Le chef de l’Etat sort de sa réserve pour avoir toute la lumière du mystère autour de l’acharnement judiciaire de ‘son fils naturel’», écrit  toujours le journal.

A en croire ’hebdomadaire, ceux qui ont pour objectif de déstabiliser le locataire d’Etoudi ne sont pas à leur première expérience. Ils ont commencé par saboter Paul Biya en brandissant l’image de sa fille Anastasie Brenda Eyenga Biya comme « toxicomane » sur les réseaux sociaux. Comme si cela ne suffisait pas, « il y a aussi de nombreux coups foireux contre son grand frère contre son frère ainé Franck Biya avec la scabreuse affaire des titres de trésor en coaction avec la Camtel », argumente le journal d’informations générales, d’enquêtes de d’analyses.

Mais attendant, il faut noter que Georges Gilbert Baongla a déjà saisi certaines chancellerie occidentales afin que son dossier soit mis sur la table.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur