Blaise Essama

André Blaise Essama vient d’être condamné à six (06) mois de prison par le tribunal de Première instance de Douala-Bonanjo, il devra aussi verser comme amende une somme de 4,175,000 Fcfa à la communauté urbaine de Douala.

L’activiste nationaliste séjournait  depuis la fin du mois d’avril à la prison centrale de New Bell. Il est soupçonné d’avoir arraché le 22 avril 2019 la tête de la statue du général Leclerc, érigée à la Place du gouvernement sise au quartier administratif de Douala.

Très connu sur la scène nationale, l’activiste avait déjà fait tomber les monuments coloniaux qui surplombaient Bonanjo, le quartier administratif de Douala la capitale économique du Cameroun.

Il s’en sortira avec des condamnations, la première en 2015 et la seconde en 2016, respectivement de six mois et 3 mois d’emprisonnement, pour « destruction de biens publics».

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur