Anicet Ekane

L’homme politique pense que les ressentes actions entreprises par la BAS contre le président de la République à Genève, sont inopérantes, dangereuses et réduisent surtout le combat politique fondamental.

Anicet Ekane s’est livré dans les colonnes au quotidien gouvernemental Cameroon Tribune, suite aux événements qui se sont déroulés ces derniers jours à Genève, en Suisse.

L’opposant n’est pas allé par quatre chemins pour condamner les actions menées par la BAS, nom de cette organisation née au sein des diasporas camerounaises et très hostile au régime du président Paul Biya.

Pour lui, la BAS a donné l’impression que la lutte politique au Cameroun se résume à faire des « actions spectaculaires, reprises sur le Net, amplifiées par une meute de militants forcenés et fanatisés ». Il ajoute dans le journal à capitaux publics que ces actions de la BAS sont davantages dangereuses parce qu’elles « sont en train de réduire le combat politique fondamental, qui repose sur la mobilisation du peuple et des Camerounais ».

Anicet Ekane, présenté comme l’un des pères fondateurs du parti politique, Mouvement africain pour la nouvelle indépendance et la démocratie (MANIDEM), soutient pour finir qu’il est urgent de valoriser la lutte politique, en lui donnant ses lettres de noblesse. « Il ne faut pas la réduire au vandalisme politique, aux agressions, aux injures et aux attaques injustifiées, tribalistes ou sectaires», explique-t-il pour conclure.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur