Cameroun-financement : Afriland first bank à la rescousse de la sodécoton

Cameroun-financement : Afriland first bank à la rescousse de la sodécoton

Et pour cause, l’institution financière vient de renflouer les caisses de la sodécoton d’une somme de 2 milliards de Francs cfa pour augmenter ses capacités de production d’huile.

Avec cet investissement, les capacités de trituration (transformation du coton en huile) des usines du mastodonte de l’agro-industriel du septentrion sont passées de 70 000 tonnes de graines de coton en 2016 à 110 000 tonnes en 2019. La modernisation de l’huilerie de Garoua suivra grâce à un prêt en cours de 6 milliards de FCFA, accordé par la Banque arabe pour le développement économique de l’Afrique (Badea).

Avec toutes ces interventions, les capacités de trituration des deux huileries seront portées à 210 000 tonnes de graines de coton. Les travaux de modernisation permettront de faire passer les capacités de productions d’huile de 1 130 000 cartons en 2019 à 2 150 000 cartons dès la fin des travaux. Pour l’heure, indique la Sodecoton, les stocks d’huile sont passés de 152 427 cartons de 15 litres à fin 2016 à 14 820 à fin 2018.

De même, les chiffres des ventes ont connu une progression exponentielle. La totalité des 149 000 cartons d’invendus et les 4 millions de litres d’huile en cuves ont totalement été écoulés.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu