Hôpital Laquintinie : Le ministre Manaouda piège le personnel hospitalier en se faisant passer pour un patient

Dr Manaouda Malachie

Les soupçons du ministre de santé publique, se sont avérés justifiés il ya quelques jours, lors de son passage à l’hôpital Laquintinie de Douala.

L’homme  s’est rendu  donc à l’hôpital Laquintinie de Douala, non pas comme ministre, mais plutôt un patient qui a le sentiment de trouver du réconfort auprès du personnel soignant de cette formation hospitalière.

Comme un patient mystère, le numéro 1 de la santé au Cameroun a lui même touché du doigt les réalités quant aux mauvais traitements que subissent les milliers de patients dans les hôpitaux publics du bercail.

Selon ActuCameroun qui a aussi fait écho de cette information anecdotique, le ministre en patient anodin s’est présenté devant les guichets pour une prise en charge quelconque. Mais grande a été sa surprise de subir les foudres, le mépris excroissance et surtout le manque de professionnalisme de ceux qui ont fait le serment d’Hippocrate, devenu apparemment un véritable serment d’hypocrites.

Rendu ensuite à la pharmacie pour acquérir les médicaments qu’ont lui a prescrit, le malade peu commun sera sommé dans une condescendance extrême de poser son maigrichon popotin sur le banc et d’attendre son tour.

Croyant avoir tout vu dans son périple, c’était sans compter sur les infirmières et autres sage-femmes adeptes des séries Novelas qui ne rateraient un épisode pour rien au monde et même si pour ça un ou deux Camerounais doivent passer de vie à trépas, souligne nos confrères.

Le personnel médical en faction ce jour est resté très loin de s’imaginer que ce patient lambda était le ministre de la santé publique au Cameroun, le Dr Manaouda Malachie. Mais comble de l’ironie, certains ne l’ont même pas reconnu.

Si nous ne souhaitons pas des sanctions trop lourdes, l’on pense quand même que de telles descentes incognito pourraient pousser les uns et les autres à plus d’orthodoxie. Bravo monsieur le ministre, la récréation est terminée.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur