tomates

Du fait des difficultés d’approvisionnement, les prix de la tomate sont multipliés par 4 dans la région camerounaise de l’Extrême-Nord.

Selon les révélations du trihebdomadaire L’œil du Sahel, le cageot de tomate coûte désormais 14 000 FCFA. Il y a trois mois, le même cagot de tomate s’achetait à 3 000 FCFA seulement. Fort de cette hausse vertigineuse des prix, « le tas de quatre tomates coûte actuelle¬ment 400 FCFA, alors qu’entre décembre et mars derniers, ce même tas coûtait 50 FCFA », confie Biri Adamou, un commerçant interviewé par le même journal.

À l’origine de cette explosion des prix, qui ont été multipliés par au moins cinq en un trimestre, les commerçants mettent à l’index les difficultés d’approvisionnement. À en croire ces derniers, la culture de la tomate a été abandonnée dans de nombreux bassins de production de l’Extrême-Nord, au profit de la culture du mil et du maïs.

Ces deux céréales sont indispensables à l’alimentation des populations des régions septentrionales du Cameroun. Du fait de ce changement des habitudes culturales, apprend-on, les commerçants sont contraints de s’approvisionner dans la région de l’Adamaoua, à plusieurs centaines de kilomètres de l’Extrême-Nord du pays.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur