Cameroun : Georges Gilbert Baongla souhaite que son « père » et Jean Pierre Amougou Belinga soient présents à la barre

https://cdn.237actu.com/Cameroun : Georges Gilbert Baongla souhaite que son « père » et Jean Pierre Amougou Belinga soient présents à la barre
Actualités

Cameroun : Georges Gilbert Baongla souhaite que son « père » et Jean Pierre Amougou Belinga soient présents à la barre

Georges Gilbert Baongla veut faire comparaitre le Président de la République parmi les témoins de la défense, c’est en tout cas ce que nous apprend  Kalara, un journal bien introduit dans les affaires politico-judicaires.

En effet, à en croire le journal  de Christophe Bobiokono dans sa parution du 02 juillet 2019, Georges Gilbert Baongla, a sollicité la comparution de Paul Biya parmi les témoins de la défense. Il réclame aussi la présence devant la barre de l’homme d’affaire Jean Pierre Amougou Belinga, le PDG du groupe de presse L’Anecdote.

Interpellé suite à une plainte pour, dit-on, « diffamation » déposée dans les services de la Police judicaire à son encontre par Jean Pierre Amougou Belinga, Georges Gilbert Baongla, qui jure être le «fils » du président Paul Biya, a élu domicile depuis le 3 juin à la prison centrale de Kondengui.

Selon le journal La Revue du Patriote Hebdo, édition du mercredi 19 juin 2019, Georges Gilbert Bongla représente un réel danger pour certains caciques du régime, déterminés à évincer Paul Biya du pouvoir. Pour ce faire, indique le journal, il faut avant toute chose mettre hors état de nuire celui qui dénonce à longueur de journée leurs actes antipatriotes.

Des réseaux et lobbies se choquent et s’entrechoquent pour livrer la famille présidentielle à la vindicte. Des obusiers de la félonie et de la perfidie visant à éjecter Paul Biya, peut-on lire dans les colonnes de ce journal.

Le journal poursuit en soulignant que, le président du parti Républicain est victime des violences commanditées par ses adversaires surtout qui le trouvent comme une épine dans leur chaussure.

L’affaire Georges Gilbert Bongla a été renvoyée au 24 juillet prochain, «afin de permettre au mis en cause de convoquer ses témoins pour la suite des débats», souligne Kalara, cité par Cameroun-Info.Net

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu