Le Chef de l'Etat camerounais, le Président Paul Biya et son épouse, Chantal Biya, sont arrivés à Yaoundé le vendredi 5 juillet 2019 après un bref séjour privé en Europe marqué par des manifestations pour et contre son régime.

Yaoundé était dans l'ordre de bataille lorsque le couple présidentiel est arrivé vendredi soir. Des groupes de danse et des partis politiques ont pris position, avec des agents de sécurité alignés dans les rues et les coins stratégiques de la capitale, Yaoundé.

 

Le Président Biya a quitté Genève vendredi après-midi à la suite de l'attention que son séjour privé en Europe avait reçue.

Swissinfo.ch rapporte que le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), qui a pris l'initiative de contacts diplomatiques avec le Cameroun à la suite de l'agression d'un journaliste suisse, a déclaré avoir eu connaissance de ce départ.

La Tribune de Genève, dont le siège est à Genève, a annoncé qu'un avion transportant le couple présidentiel avait décollé à 12h30.

Jeudi, six membres du personnel de Biya ont été condamnés par des juges suisses dans le cadre d'une enquête sur l'agression d'un journaliste de la télévision publique suisse à Genève la semaine dernière. Les procureurs genevois ont reconnu les individus (cinq hommes et une femme) coupables de coercition, de dommages matériels et d'appropriation illégale, selon les médias suisses.

Swissinfo.ch rapporte qu'un journaliste de la chaîne publique RTS a porté plainte suite à un incident survenu le 26 juin dernier à l'extérieur de l'hôtel InterContinental de la ville. Le journaliste affirme avoir été agressé par des membres de l'équipe de sécurité de Biya qui ont pris son sac contenant un téléphone portable et un portefeuille. Les objets saisis ont été restitués par la suite.

L'incident aurait eu lieu lors d'une manifestation à l'extérieur de l'hôtel, où se trouvait Biya. L'agression alléguée a incité la Suisse à convoquer l'ambassadeur du Cameroun à Berne, où l'on lui a dit que "de tels incidents sont inacceptables et que la liberté de la presse est protégée et doit être respectée".

A peu près à la même période, le ministère suisse des affaires étrangères a annoncé que la Suisse jouait un rôle de facilitateur dans la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Quelque 250 manifestants anti-Biya sont retournés à l'hôtel samedi dernier et ont été dispersés par des gaz lacrymogènes et des canons à eau après que certains aient tenté de percer les lignes de police.

Une foule enthousiaste de militants et de sympathisants du RDPC a accueilli le Chef de l'Etat Son Excellence Paul Biya et Madame Chantal Biya alors qu'ils atterrissaient à l'aéroport international de Nsimalen et traversaient Yaoundé en voiture vers le Palais de l'Unité vendredi.

Quelques hautes personnalités de l'Etat étaient à l'aéroport pour accueillir le couple présidentiel. Les rues de la capitale étaient pleines de militants du RDPC, de l'UPC, de la NUDP, de la CNSF et de citoyens ordinaires impatients d'accueillir le chef de l'Etat et son épouse dans leur pays.

Une foule épaisse s'est rassemblée à l'entrée du Palais de l'Unité pour manifester son amour et son intérêt pour le couple présidentiel.

actucameroun

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur