Le tribunal de première instance de Yaoundé a ajourné l’audience à l'encontre du journaliste lanceur d’alerte, Paul Chouta au 13 août.

Paul Chouta, arrêté le 10 juin et accusé de diffamation, a comparu devant le tribunal aujourd'hui, mais l'affaire a été ajournée, la partie civile n'ayant pas comparu.

L'écrivaine franco-camerounaise Calixthe Beyal, qui avait déposé une plainte pour diffamation contre Paul Chouta, n'a pas comparu devant le tribunal aujourd'hui, contrairement aux autres fois.

L'avocat de la défense considère cette démarche comme une tentative de maintenir Paul Chouta en prison après sa mise en détention provisoire à la prison à sécurité maximale de Kondengui.

Le Comité pour la protection des journalistes, le CPJ, a qualifié sa détention d’arbitraire et de tentative de faire taire la presse et a appelé à sa libération immédiate.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur