Une trentaine de sympathisants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, ont été libérés.

Ils avait été arrêtés en janvier à la suite d’une manifestation pacifique à l’échelle nationale, organisée par le MRC contre ce qu’ils appellent le « Hol Up » électoral.

Cependant, le leader du parti, Maurice Kamto et plusieurs autres militants tels que: Christian Penda Ekoka, Albert Ndzongang, Eric Kingue, Michelle Ndoki et Celestine Njamen resteront en prison.

 im1

im

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur