Cameroun : Le ministre Momo contredit le gouvernement au sujet de la Brigade-Anti-Sardinards

Cameroun : Le ministre Momo contredit le gouvernement au sujet de la Brigade-Anti-Sardinards

Le néo ministre n’est pas du même avis avec le gouvernement qui pense que les éléments de la Brigade Anti-Sardinards (BAS) appartiennent au MRC de Maurice Kamto. Le politicien juriste le soutient dans une sortie intitulée « La BAS n’appartient pas au MRC »

Lisons…

La Bas n’est plus forcément le MRC. Même si certains de ses éléments appartiennent à ce parti qui regroupe entre autre de nombreux fils d’anciens maquisards qui ont manqué leur prise de pouvoir par les armes en 1960.

Leurs pères étaient déjà à l’œuvre en 1960. Ils ont utilisés l’UPC hier pour tenter de parvenir à leur funeste dessein. Leurs enfants ont utilisés le SDF en 1990 toujours avec la même violence. Carton Rouge ou Jaune, Power to the people ou encore victoire volée devenue aujourd’hui hold-up électoral.

La tactique est la même. Ils essaient à chaque fois d’embarquer certains Bamiléké dans leur projet de révolution. Certains de nos enfants se laissent tromper innocemment. Ces gens là ne sont d’aucuns parti politique. Ils sont identifiables et certains sont connus. D’autres tirent les ficelles dans l’ombre des organisations internationales.

Heureusement les Bamiléké qui les ont vu à l’œuvre dans les années 60 pendant qu’ils incendiaient les maisons massacrant femmes et enfants comme le font aujourd’hui les Ambazoniens ne tombent pas dans leur piège. Tous les Bamiléké sensés ont déjà tourné le dos aux tentatives de prise du pouvoir par les armes et la violence. Aujourd’hui ils utilisent le Mrc dans le même objectif.

Ils ne sont pas du MRC qui vient de comprendre ce jeu de récupération que je dénonce depuis le début. Je parie qu’après cette mise au point du MRC se désolidarisant du fumeux projet « d’investiture du président élu » qui cache mal leur tentative de récupération, certains vont commencer à insulter Maurice Kamto. le Mrc a voulu profiter de l’actif de la Bas. Il est normal qu’il hérite aussi de son passif. C’est maintenant qu’il essaie de s’en écarter. Encore une fois l’histoire du présent me donne raison. Depuis le début tout se déroule comme je vous l’avais annoncé au lendemain du 20 juillet 2018 ou pas??? >>

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur

Vivez une meilleure expérience en utilisant notre application mobile
237 Actu.
Vous pouvez télécharger gratuitement celle qui s'installe sur votre téléphone en cliquant sur un des boutons ci-dessous.

Non, plus tard, Merci!

237 Actu