Faux fonctionnaires : Une ONG propose au gouvernement de mettre aux arrêts des personnes débusquées

Ministre des Finances, Louis Paul Motaze

L’ONG Dynamique citoyenne (DC) souhaite également que ces hors-la-loi soient jugés en public.

Jean Marc Bikoko s’est prononcé hier lors d’une conférence de presse sur le verdict de la deuxième phase de comptage physique du personnel de l’État (Coppe), rendu public par le ministère des Finances (Minfi).

Selon lui, le gouvernement doit publier les listes des faux agents, le sceau du secret doit être levé, afin que nul n’en ignore.

Bien plus, Jean Marc Bikoko soutient qu’une opération d’arrestation des personnes incriminées doit être immédiatement lancée. Laquelle devrait aboutir par des procès publics pour détournements de fonds publics et d’abus de biens nationaux, recel de détournement de fonds publics et manquement aux obligations déclaratives.

10.000 fonctionnaires fictifs dénichés

C’est la résultante du Comptage Physique des Agents de l’Etat (COPPEL). Il a été lancé en avril 2018 sous la conduite du Ministre des Finances, Louis Paul Motaze. La prise est historique et a permis d’évacuer 10.000 fonctionnaires fictifs. Cela implique une économie de 30 milliards FCFA

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur