Concours Enam : Un avocat s’en prend au ministre Momo et menace de publier les relevés de notes de sa fille

Me Jean De Dieu Momo

Momo Zambou Stéphanie Paule, a été déclarée admissible au concours de l’Enam, filière auditeur de justice.

Mais, sauf que la réussite de la fille de Jean De Dieu Momo, ministre délégué auprès du ministre de la Justice garde des sceaux, à ce concours très prisé ne fait l’objet que de polémiques sur les réseaux sociaux.

En effet, il se murmure que la fille du néo ministre a bénéficié de la fonction de son papa pour être admissible au concours de l’Enam session 2019. Faux ! rétorque Me Jean De Dieu Momo.

Selon lui, la réussite de sa fille est le fruit de ses efforts personnels. L’avocat-politicien soutient que sa fille a bénéficié d’une bonne préparation et a toujours été brillante tout au long de son cursus académique.

D’ailleurs, explique-t-il, Momo Zambou Stéphanie Paule a régulièrement été major de sa promotion pendant son séjour à l’université.

Des propos qui ne vont malheureusement pas convaincre un abonné des réseaux sociaux. Me Assaadong Kenfack John. Cet avocat au barreau du Cameroun croit savoir que son ancienne camarade en cycle licence à l’université de Dschang, n’était pas particulièrement brillante.

«...une fois de plus vous vous illustrez fossoyeur de la vérité au mépris de l'honneur de votre fille que je finirais par publier ses relevés de note du Niveau1 au Niveau trois( semestre par semestre) pour que vous comprenez qu'on ne peut voir les fesses de la poule en l'absence total d'un coup de vent », avertit-il. Avant d’jouter « je persiste et je pourrais même m'accrocher sur la gueule du loup pour vous dire à haute et intelligible voix que votre fille n'était en rien Major de sa promotion et encore moins la moyenne si tant est qu'elle a repris le cycle licence »

« Ceci étant dit "Grand" Ministre, je prends une pause tout en vous appelant à la maîtrise et à exercer un contrôle strict sur vos publications concernant ce dossier que je connais bien que vous si ce n'est mieux. Car à votre prochaine publication qui ira toujours dans le sens de conter une fade histoire à dormir debout au digne camerounais que nous sommes, je me ferais contre mon gré le triste et honteux plaisir de dire toute la vérité sur cette histoire », conclut-il. .

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur