Le Fonds international des Nations Unies pour l'enfance, surnommé l'UNICEF, a exhorté le gouvernement camerounais à protéger l'éducation et à assurer la sécurité des élèves, des enseignants et des établissements.

L'appel a été lancé dans un rapport publié le 23 août 2019 sur la situation de l'éducation en matière de sécurité dans certains pays touchés par la crise en Afrique.

Faisant rapport sur le cas du Cameroun, l’UNICEF a déclaré : « L’insécurité dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du pays a contraint plus de 4 400 écoles à fermer leurs portes dans ces régions ».

Dans le même esprit, l’UNICEF appelle également le gouvernement, les combattants séparatistes et les partenaires internationaux à s’engager de manière concertée pour mettre fin aux attaques perpétrées contre les écoles.

Depuis trois années consécutives, des enfants des régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont privés de leur droit à l’éducation en raison de l’insécurité qui règne dans cette partie du pays.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: 237actu[email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur