Cameroun : Un allemand condamné à 3 ans de prison ferme dans l’affaire MRC

Siewe Wilfried

Le Tribunal de Première Instance de Yaoundé-Ekounou, a condamné dans la nuit d’hier (28 Août 2019) à trois ans de prison ferme le camerounais de nationalité allemande, Siewe Wilfried, ainsi que quatre autres personnes interpellées dans le cadres des revendications post électorales du MRC. C’est Olivier Bibou Nissack, le porte-parole de Maurice Kamto qui, rapporte cette information.

A l’en croire, « ces détenus politiques ainsi que leurs autres codétenus accusés (majoritairement anglophones), n'ont jamais été entendus par le Tribunal. Non pas du fait de leur absence, car ils comparaissaient, mais du fait de l'inconduite grossièrement en marge du droit »

Il se dit que Siewe Wilfried avait été mis aux arrêts alors qu’il était en séjour dans son pays d’origine le Cameroun. Il exercait en qualité d'ingénieur en électrotechnique et économie pour le compte de l'entreprise Siemens en Allemagne.

C’est en attendant son vol qui était prévu pour le 18 février 2019, tard dans la soirée, que Wilfried muni de son appareil photo se pavanait au centre ville de Yaoundé et y immortalisait quelques clichés ça et là qu’il sera accosté par trois hommes en civil se présentant comme des agents des services de renseignements, relatait David Eboutou, activiste des Droits de l’homme.

C’est ainsi qu’il sera conduit dans un commissariat de la place et quelques jours après, il sera présenté devant le commissaire du gouvernement qui va le déferrer avec comme motifs marqués sur son mandat de dépôt : « Insurrection, complicité de destruction des biens et rébellion », tout ceci en lien avec le saccage de l'Ambassade du Cameroun à Berlin dont on l'accuse d'avoir participé.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur