S;E Paul Biya

Toutes les équipes des médias à capitaux publics étaient pourtant mobilisées au centre de production de Mballa 2, et n’attendaient plus que le signal pour l’enregistrement de l’adresse à la nation du président Paul Biya.

Le chef de l’Etat était attendu le samedi 07 septembre pour une adresse inédite à la nation, après celles du 10 février à l’occasion de la fête de la Jeunesse et le 31 décembre, dans le cadre des vœux du nouvel an. Mais le locataire du palais d’Etoudi, s’est finalement rétracté à sa dernière minute.

Que s’est-il réellement passé ? Pourquoi le président de république a t-il changé d’avis à la dernière minute ?

Rien ne filtre sur les réponses à ces questions qui taraudent les esprits des camerounais. Encore moins sur l’objet même de ce discours.

« Certains personnels de la Crtv ont cru que le président de la République allait annoncer sa démission comme Ahidjo l’avait fait en 1982 », rapporte un cadre de l’office de radiodiffusion au journal Mutations, livraison de ce lundi 9 septembre.

Le journal de Georges Alain Boyomo tente d’expliquer que ce discours improvisé, finalement avorté, pouvait avoir un lien avec les derniers développements de la crise meurtrière dans les régions du Nord-Ouest et Sud-ouest.

«Ces dernières semaines, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, a multiplié les consultations au sujet du dialogue attendu en vue de la résolution de la crise anglophone… Il a même reçu à l’immeuble « Etoile » à Yaoundé, une équipe conduite par le cardinal Christian Tumi, et il aurait fait un compte rendu au chef de l’Etat à son retour de Mvomeka’a, mercredi dernier », note notre confrère.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur