cardinal Tumi

Le bal des consultations pour le grand dialogue national convoqué le 10 septembre dernier par chef de l’Etat se poursuit à la primature.

Hier jeudi 19 septembre, le cardinal Tumi a remis un mémorandum de 400 pages au premier ministre Joseph Dion Ngute, comme sa part de contribution pour cette grande consultation. À 89 ans, le vieux prélat mène peut-être l'un des derniers combats de la vie.

« Nous devons venir à ce dialogue que je souhaite intellectuellement honnête. Nous avons déposé deux documents au Premier ministre. Ils sont condensés en 400 pages qui résument l'opinion de plus de 1000 camerounais interrogés à travers le monde… nous avons été invités nous acceptons et nous prions pour que la paix revienne par ce que plusieurs de nos compatriotes meurent chaque jour. Certains décèdent en forêt d'autres de suite de famine» a déclaré le cardinal Tumi après l’audience avec le premier ministre

« C'est une bonne chose ! C'est ce que nous attendions », avait exulté dès l’annonce du grand dialogue national le cardinal Tumi, l’archevêque émérite de Douala, à la retraite depuis 10 ans, invitant les séparatistes à déposer les armes.

Le leader religieux avait tenté d’organiser en vain en 2018 une rencontre baptisée, « All anglophone conference », qui devrait, selon lui, aboutir à la décrispation du climat sociopolitique.

Rappelons que ce grand dialogue national démarre le 30 septembre prochain.

Redigé par: Liliane EYenga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur