Agbor Balla,

L’avocat Agbor Balla, président du Centre pour les droits de l'homme et la démocratie, a souligné l'importance de la présence de toutes les personnes concernées par la crise anglophone au grand dialogue national qui se tiendra du 30 septembre au 4 octobre 2019.

L’homme de droit a souligné l'importance du caractère inclusif du grand dialogue national organisé par le président Paul Biya, lors de l’entretien qui a eu lieu hier à Yaoundé après sa réception par le Premier ministre Joseph Dion Ngute.

« C’est une nécessité pour tout un chacun, d’une manière ou d’une autre, d’être représenté, que vous soyez séparatiste ou qui que ce soit…», a t il déclaré Agbor Balla.

Selon lui, la crise anglophone ne peut être résolue efficacement en l'absence des victimes et des auteurs de la crise.
Dans le même ordre d'idées, l'avocat a indiqué que son organisation et lui-même avaient demandé au Premier ministre Joseph Dion Ngute de veiller à ce que les séparatistes prennent part au dialogue, sans être interpellés.

Depuis l'annonce du dialogue national par le président Paul Biya, le Premier ministre Joseph Dion Ngute a tenu des pourparlers consultatifs avec différents acteurs de la société pour recevoir leurs propositions.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur