Felix Agbor Balla

Ce mardi 1er octobre, a marqué la deuxième journée du grand dialogue national organisé par le chef de l’Etat et présidé par le premier ministre chef du gouvernement.

C’était au tour des 8 commissions mises en place, de débattre sur les différents sujets qui devront être touchés afin de résoudre la crise qui phagocyte les régions anglophones depuis plus de 3 ans.

En effet, Felix Agbor Balla, l’un des activistes de la cause anglophone et membre de la commission pour la décentralisation au dialogue, s’est prononcé sur la forme de l’Etat qui pour lui, reste inévitable.

« Nous ne pouvons pas partir d'ici sans examiner la forme de l'Etat », déclare l'avocat Agbor aux membres de la commission de la décentralisation

« Nous croyons en un Cameroun indivisible et unique, mais la décentralisation ne résoudra pas le problème, nous devons parvenir à une fédération », a-t-il ajouté.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur