Célestin Bedzigui

Le grand dialogue national convoqué par le chef de l’Etat qui a démarré lundi passé au Palais des Congrès de Yaoundé, n’a pas encore livré toutes ses péripéties. Entre défections en cascades, certains participants dénoncent la méthode par laquelle le premier ministre Dion Ngute conduit les travaux. Un vrai monologue pour Célestin Bedzigui, président national du parti de l'Alliance Libéral (PAL)  et allié du président Paul Biya.

Ci-dessous sa sortie

Ce qui se passe au Dialogue National dont l’organisation a été confiée au Premier Ministre Dion Ngute relève de l’inédit.

En voici un aperçu. M. Dion Ngute a choisi de manière UNILATERALE ET SANS L’ AVIS DES PARTICIPANTS au premier jour des travaux et pour en orienter les resultats:

– de NOMMER son bureau du GDN;

– de décider de ceux qui devaient prendre la parole, une dizaine de personnes au total sur 400 participants, pendant une séance de débat général de moins 3 heures pour des travaux prevus pour durer;

– d’imposer la création de Commissions et d’en definir les sujets;

– de nommer unilatéralement les membres de ces commissions en l’ occurrence les Présidents, les Vice-Présidents, les Rapporteurs, les Personnes ressources

Le Grand Dialogue National prescrit par le Président Biya a ainsi ete transformé en « monologue » de Dion Ngute.

Notre devoir patriotique est de dénoncer ce projet funeste et de nous y opposer. S.M. Célestin Bedzigui Président du PAL Participant au GDN

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur