Jean Jaques Ekindi

Après avoir claqué la porte au GDN mardi dernier, le chasseur de lions est réapparu contre toute attente au palais des congrès ce mercredi 02 octobre 2019.

Il a été aperçu entrain d’arpenter les escaliers qui mènent à la salle où est logée la commission de «Reconstruction et développement des régions touchées par le conflit».

Qu’est-ce qui n’a pas marché chez l’homme politique?

Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de Jean Jacques Ekindi entre le mardi 1er octobre et ce mercredi 02 octobre 2019? Pourquoi le président du MP a changé d’avis? Pourquoi a-t-il décidé de revenir au palais des congrès de Yaoundé, pour participer au Grand Dialogue National? Autant de questions qui taraudaient les esprits dans ce revirement à 90°C.

La danse Bafia de Jean Jacques Ekindi

En effet, Jean Jacques Ekindi, tout comme Akere Muna, Alice Sadio et Célestin Bedzigui a décidé de claquer la porte du Dialogue. En quittant les lieux, il a promis de donner de plus amples informations sur les raisons qui ont motivé sa décision. Sauf que, contre toutes attentes, il est réapparu hier matin au palais des congrès de Yaoundé.

Cet opposant qui a apporté son soutien au candidat Paul Biya au dernier scrutin présidentiel a semblé laisser entendre  que son « départ » des travaux était davantage stratégique.

« Dans un dialogue vous vous fâchez, vous vous levez, vous sortez, on vient vous chercher, vous négociez et vous revenez vous asseoir à la table », a déclaré l’ancien parlementaire, indiquant avoir été reçu par le premier ministre qui coordonne le grand dialogue national.

 

237actu avec Actu Cameroun

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur