Le président Paul Biya vient de prendre ce vendredi 4 octobre 2019, une autre mesure qui devra considérablement décrisper l’atmosphère sociopolitique du Cameroun, l’arrêt des poursuites judicaires contre certains militants, et responsables de partis politiques, notamment le MRC.

Une décision du chef de l’Etat qui intervient à la fin du grand dialogue national convoqué pour résoudre la grave crise des régions du Sud-ouest et Nord-Ouest.

Rappelons que déjà la veille, le président ordonnait également l’arrêt des poursuites contre 333 détenus de la crise anglophone.

72272874_2328258433953364_642429122097709056_n.jpg

 

Détails à suivre...

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur