L’avocat Akere Muna a réagi à la décision du chef de l'Etat de libérer 333 personnes arrêtées en lien avec la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun.

Le chef de l'Etat, Paul Biya, a annoncé jeudi l'arrêt des poursuites pour 333 personnes détenues en lien avec la crise anglophone.
Le bâtonnier qui a claqué la porte du grand dialogue national dans la semaine, a déclaré que c’était une décision importante et qu’elle contribuerait au retour de la paix du pays.

Le président Biya a mis fin aux poursuites contre 333 personnes arrêtées et accusées de délits commis dans le contexte de la crise au nord-ouest et sud-ouest. C’est une bonne nouvelle, a déclaré l'avocat Akere Muna dnas un tweet.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur