Le SDF a exhorté le gouvernement à adopter le modèle de statut spécial du Québec pour les deux régions anglophones du Cameroun, comme recommandé lors du grand dialogue national qui vient de s'achever.

Dans un communiqué publié hier, le parti accueille avec satisfaction la décision du grand dialogue national qui accorde un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun, indiquant que le modèle québécois est plus attrayant pour le Cameroun.

Cette attribution d'un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest implique que ces régions doivent jouir d'une autonomie caractérisée par des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire enchâssés dans la Constitution, avec une structure administrative reflétant les aspirations de la population du pays ces deux régions.

Selon le SDF, si l’on tient compte de ce qui précède, la Chambre des chefs sera réintégrée, une gouvernance élue rétablie dans l’ensemble de l’appareil politico-administratif.

La recommandation d'accorder un statut spécial aux deux régions anglophones du Cameroun a été présentée par la commission de la décentralisation et du développement local lors du grand dialogue national qui vient de s'achever.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur