George Gilbert Baongla

Le parti Républicain de George Gilbert Baongla souhaite que la mesure présidentielle visant à apaiser le climat social se généralise.

La réaction du parti Républicain ne s’est pas faite très attendre après la décision du chef de l’Etat d’élargir les prisonniers issus de la crise anglophone, ainsi que le directoire et certains militants du MRC.

Dans communiqué de presse publié hier lundi 7 octobre, le parti salue ces « gestes de grandeur » du président Paul Biya. Des gestes qui,dit-il, épousent la trinité essentielle de cette formation politique qui s’articule autour du concept « 3R », à savoir : Rassembler Reconstituer, et Reconstruire.

Le parti Républicain souhaite par ailleurs que cette mesure présidentielle visant à apaiser le climat social s’étende à d’autres détenus. Allusion vraisemblablement faite à George Gilbert Baongla, leader de ce parti , écroué depuis plusieurs mois à la prison centrale de Kondengui, dans la cadre d’une affaire qui l’oppose à Jean Pierre Amougou  Belinga, homme d’affaires, PDG du groupe de presse L’Anecdote, patron de Vision 4.

« L’examen bienveillant d’autres cas spécifiques aurait du sens dans cette période de grand attendrissement et de remissions de péchés », indique le communiqué signé par Morgan Palmer, porte-parole du parti Républicain.

Par la suite, le parti Républicain se félicite du grand dialogue national convoqué par le président Paul Biya et qui vient de se clôturer, mais regrette de n'avoir  pas été convié à cette grande consultation.

Lire le communiqué de presse publié par Morgan Palmer,

71917550_407991106585116_8200477501743431680_n.jpg

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur