Hervé Emmanuel Nkom

Hervé Emmanuel Nkom était ce matin sur la matinale d’ABK. Avant de quitter les studios de cette radio privée qui émet sur 89.9 depuis Douala, la capitale économique, l’homme politique, membre du comité central du parti au pouvoir, le RDPC, a tenu à passer un message à l’endroit de Maurice Kamto, libéré après pratiquement neuf mois de détention, ceci à la faveur d’une décision du chef de l’Etat, intervenue à la fin du grand dialogue national convoqué à l’effet de décrisper l’atmosphère sociopolitique du Cameroun.

Extrait :

Maurice, nous sommes de la même génération, l’histoire peut parfois vous parlez. Il faut l’oreille pour l’écouter. Une élection présidentielle ce n’est pas la fin de l’histoire. Tu dois jouer un rôle dans l’histoire du Cameroun, mais joues le dans le courage et loin du populisme, et tu te mets loin de la facilité. Je suis heureux qui tu retrouves ta liberté, une liberté qui participe à la construction de la paix dans ce pays. Il n’est pas normal que tu sois retenu comme celui ayant crée quelques problèmes qui mettent à mal la cohésion de notre unité. Bienvenue dans le monde la liberté.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur