Abdul Karim Ali, érudit musulman et grand critique du gouvernement au Cameroun, est privé de nourriture et d’eau au siège de la gendarmerie à Yaoundé depuis près de deux semaines, selon les rapports

Arrêté arbitrairement le 25 septembre 2019, le critique pour des raisons de sécurité a refusé de prendre de la nourriture ou de l'eau que lui offraient les officiers. Il a choisi de ne consommer que ce que lui apportent soit la famille, soit ses avocats, option rejetée par le siège de la gendarmerie, mieux connu dans son abréviation SED(secrétariat d’Etat à la défense).

Rappelons que cet activiste pro « Ambazonie » a été mis aux arrêts quelques jours avant le début du grand dialogue national, après une émission à la chaine de télévision Equinoxe. Depuis lors, son cas n’a pas encore été évoqué devant le tribunal. Il serait accusé de terrorisme et financement de terrorisme

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 679 44 90 87

Articles du même auteur