S;E Paul Biya

Le président Paul Biya vient de donner des instructions fermes suite aux émeutes qui ont secoué du 09 au 10 octobre 2019 Sangmelima, ville chef-lieu de son département d’origine, le Dja et Lobo, région du Sud.

Tout est partie de l’assassinat d’un jeune conducteur de moto, originaire de Sangmelima. C’est ainsi que ses « frères » voulant le venger vont orienter leur courroux vers les ressortissants des autres communautés de la localité, notamment les Bamouns et les Bamilékés. Ces hors-la-loi vont alors causer de nombreux dégâts : des boutiques pillées et vandalisées.

Quelques jours après, c'est un calme précaire qui est de retour à Sangmelima. L’on apprend que le président Paul Biya a instruit le recensement des commerçants victimes de casses pour une indemnisation. « Il y a un recensement en cours qui est effectué par le sous-préfet de Sangmelima sur très hautes instructions du Président de la République, ça va aller très vite », confie André Noël Essian, maire de Sangmelima.

« Je suis très fier de voir que ces jeunes qui, il y a moins d’une semaine étaient très remontés, aujourd’hui ils sont conscients; c’est eux qui sont au marché», se félicite le maire, qui multiplie des descentes sur le terrain pour faire comprendre à tout le monde la nécessité de vivre en paix », ajoute le magistrat municipal.

«Ceux qui ont posé des actes répréhensibles, les autorités judiciaires vont faire leur travail», indique pour sa part David Haman Koulbout, préfet du département du Dja et Lobo,

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur