Le Conseil de l'Union européenne a apprécié des mesures prises par le gouvernement camerounais pour résoudre les crises socio-politiques dans le pays, mais a déclaré que les efforts devaient être poursuivis.

L’annonce a été faite ce lundi dans un communiqué appréciant l'arrêt des poursuites engagées par le tribunal militaire contre Maurice Kamto et des partisans de son parti, ainsi que par des individus arrêtés et détenus dans le contexte de la crise dans le nord-ouest et le Sud-Ouest. Selon le conseil, il s’agit d’« un geste significatif de bonne volonté».

Le grand dialogue national s'est tenu à Yaoundé du 30 septembre au 4 octobre. Les parties prenantes se sont réunies pour rechercher des solutions à la crise dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

À cet effet, e Conseil de l'UE a déclaré que le dialogue "offrait une première occasion d'ouvrir des perspectives de sortie durable de la crise".

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur