Sept soldats camerounais accusés d’avoir exécuté deux femmes et leur bébé dans la région de l’extrême nord du Cameroun ont plaidé non coupables devant le tribunal militaire de Yaoundé.

Arrêté l'année dernièrre pour avoir tué des femmes et leurs bébés dans la région de l'Extrême-Nord, les sept soldats parmi lesquels un lieutenant, ont plaidé non coupable d'accusation de complicité de meurtre, d'infraction à la réglementation et de complot.

Les tueries ont eu lieu en 2015 à Zelevet, dans l'extrême nord du Cameroun, où des troupes avaient été déployées pour combattre les djihadistes de Boko Haram.

Selon certaines sources, lorsque la vidéo est devenue virale en 2018, les autorités ont démenti ses allégations de tournage au Cameroun, mais des enquêtes menées par des ONG internationales, notamment les médias d'Amnesty International, ont révélé que la vidéo avait été tournée au Cameroun et donné des indications sur les auteurs du crime.

À la suite de cette révélation, les autorités camerounaises ont annoncé par la suite que les sept soldats décrits dans la vidéo avaient été arrêtés et poursuivis.
Pour l’heure, l'affaire a été reportée au 04 novembre 2019 pour délibération.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur