Le révérend père Njokikang, coordonnateur du Service catholique d'aide, de développement et de développement social (CARITAS), a été relâché après avoir passé plus de 24 heures en détention.

Il a été libéré dans la soirée du lundi 21 octobre après de tonnes de critiques suite à son arrestation par les forces de sécurité.

Des sources affirment qu'il a été arrêté par les forces de sécurité dimanche matin à Bamenda et conduit dans un camp militaire de Bafut pour y être interrogé.

Le père Njokikang a fait un exposé sur la situation humanitaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest au Conseil de sécurité des Nations Unies.

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur