Maurice Kamto

Le leader du MRC, Maurice Kamto, et ses alliés politiques passaient l’essentiel de leurs journées en prison dans la convivialité et la détente. Entre les commentaires et les jeux, ces hommes politiques ne se sont jamais ennuyés durant les 9 mois de détention. De passage à ABK radio lundi passé, Paul Eric Kingue qui a partagé la même chambre avec Maurice Kamto à la prison principale de Kondengui, a raconté leur quotidien dans le milieu carcéral.

Extrait, (retranscription de 237actu)

J’étais le coach en séjour carcéral (rire)…mon rôle était donc de booster le mental pour ne pas les laisser sombrer.

Le prof Kamto dormait très tard, moi je ne supportais pas rester longtemps éveillé. Dès 20 heures, je devais me coucher. Le prof Kamto, Valsero, et moi, étions dans la même chambre. L’autre chambre qui était collée à la notre abritait Célestin Djamen, Albert Dzongang, et Penda Ekoka.

En vertu de longues relations qui existent entre Kamto et Penda, ils se rappelaient toujours de leur passé.(j’aimais bien les appeler des vieillards, rire…). Il allait parfois se coucher jusqu’à 3 heures du matin.

Quand je me levais le matin, j’allais au sport, et lorsque le prof Kamto n’a pas décidé de faire le sport, je le laisse dormir jusqu'à 12 heures. Et quand il se réveillait, en général nous recevions déjà des repas qui venaient des familles.

Nous mangions tous ensemble. C’était sous forme de buffet. Mais il y avait toujours des restes de nourritures qu’on donnait au autres détenus (Les Boko Haram et les gars de la crise anglophones).

Quand on a finissait de manger, on entrait dans nos commentaires, ceci le temps de digérer. Après on entrait dans les jeux de ludo et damier. Le prof Kamto était un bon malin dans le ludo. A 16 heures 17 heures on se retirait pour aller dans nos lits.

 

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur