C’est un homme politique extrêmement cru qui s’est exprimé hier sur les ondes de Soleil FM, une radio privée qui émet depuis Yaoundé la capitale politique.

Paul Eric Kingue n’a pas sa langue dans la poche. À l’écouter, l’on aura bien du mal à penser qu’il appartient encore à la coalition autour de Maurice Kamto. Il multiplie des sorties médiatiques et tire à boulet rouge sur ses alliés. Hier encore, Paul Eric Kingue était sur soleil FM, c’est où il a complètement démoli le camp de Maurice Kamto.

L’ancien magistrat municipal de la commune de Njombe-Penja, département du Moungo, région du Littoral, invite les militants du MRC à sortir de l’illusion et d’arrêter de penser que la popularité de Maurice Kamto est le seul prix de leurs efforts.Paul Eric Kingue explique que c’est aussi grâce à lui que le MRC est au devant de la scène ces 15 derniers mois. « Nous avons contribué à lui donner de la texture et de l’épaisseur politique », soutient-il avec autorité.

Le directeur de campagne de Maurice Kamto lors du dernier scrutin présidentiel, pense aujourd’hui qu’il est la risée de certains militants du MRC, raison pour laquelle il ne compte pas rester les bras croisés.

Si ces derniers continuent à s’en prendre à lui, Maurice Kamto risque directement payer le prix. « Moi je suis capable de faire briser tout ce rêve là », avertit-il. « Finalement on se demande même pour qui on lutte. Est-ce qu’on lutte vraiment pour le peuple camerounais avant de se faire insulter par ces talibans qui n’ont aucun sens de la mesure ? » S’interroge-t-il.

Bien plus, Paul Eric Kingue dans son argumentaire ne cache pas sa crainte et déclare : « Ça montre que si demain ils prennent le pouvoir, ils vont massacrer tous les camerounais ». Selon lui, les militants du MRC doivent laisser chacun avoir ses opinions, sans chercher à embrigader les gens derrièrela seule personne de Maurice Kamto.

Paul Eric Kingue fustige la fusion entre la Dynamique d'Albert Dzongang et le MRC de Maurice Kamto, mais estime que Dzongang n’avait pas trop le choix, car il est déjà un « retraité politique ». « Il a 72 ans, et s’il a demandé à se rabatte au MRC, c’est simplement parce qu’il sait que son parti n’existe plus ». lance-t-il.

«Avez-vous déjà un seul instant vu la Dynamique faire un meeting quelque part ces 10 derniers années ? » poursuit-il. Tel n’est pas le cas pour Eric Kingue. « Je draine des foules au Cameroun », dit-il. D’ailleurs, il promet un meeting monstre à Douala dans 3 semaines, et assure déjà qu’il pourra mobiliser jusqu’à 20.000 personnes au moins.

«Dans 7 ans j’aurai 59 ans, Maurice Kamto 72 ans, Penda Ekoka 75 ans, quel que soit le cas, que les gars du MRC le veulent ou pas, je serai encore dans l’arène politique », exulte-t-il.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur