Le ministre délégué au ministère des Relations extérieures chargé de la Coopération avec le Commonwealth, Felix Mbayu, a déclaré aux Nations Unies que le grand dialogue national convoqué par le président Biya à la recherche de solutions durables à la crise anglophone était le premier et le dernier.

Felix Mbayu a pris la parole ce jeudi 24 octobre à Yaoundé à l'occasion de la commémoration de la 74ème édition de la Journée des Nations Unies.

Devant une foule d'hommes d'État, la coordinatrice résidente du système des Nations Unies au Cameroun, Allegra Baiocchi, dirigeait les agences des Nations Unies, mais le ministre Felix Mbayu a révélé le grand événement historique qui a rassemblé les Camerounais.

Il a évoqué la libération de 333 personnes arrêtées dans le cadre de la crise anglophone et de quelque 102 sympathisants de l'opposition qui ont suivi de près la tenue de l'événement.

La déclaration du ministre Felix Mbayu intervient après les appels lancés par l’Union européenne et les Nations Unies, en faveur d’un nouveau dialogue.

Par ailleurs, dans une interview accordée à Afrikinform, le porte-parole du grand dialogue national, George Ewane a été catégorique en disant qu’ « il n’y aura pas de second dialogue ».

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur