Les forces de l'ordre auraient fermé certaines écoles dirigées par des combattants d' « Ambazonie » a Kumbo, département du Bui dans la région du Nord-Ouest.

Il s’agit des écoles qui fonctionnaient dans des églises et auraient été financées par des leaders séparatistes de la diaspora.

La fermeture de ces écoles est l’une des premières mesures prises par le préfet nouvellement nommé à Bui.

Pour rappel, en juin, les Nations Unies ont déclaré qu'environ 1,3 million de personnes, dont environ 650 000 enfants, avaient désormais besoin d'une forme quelconque d'assistance humanitaire dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. Parmi ces urgences lancées par l’ONU, figurait celle d’une éducation pour tous.

Par ailleurs, dans une vidéo publiée le mois dernier, les combattants séparatistes dans le Nord-ouest rendaient l’école obligatoire et promettaient d’ouvrir plusieurs écoles.

 

Redigé par: Mounir Luqman

Proposer un article par courriel: [email protected], (Whatsapp) +237 699 73 98 60

Articles du même auteur