Enseignant

En effet, cet éducateur a été copieusement bousculé dans sa dignité pour avoir voulu faire son devoir.

La scène se déroule dans l’arrondissement de Garoua 2ème et le principal protagoniste n’est autre que le chef de terre de cette unité administrative le sous préfet Nestor Dim, qui courroucé du fait que l’enseignant du cours préparatoire ait voulu corriger un elève lui a littéralement demander de s’assoir à meme le sol.

Cette affaire largement diffusée dans les réseaux n’a pas manqué de créer un sentiment de consternation de la part de l’opinion publique. Cela pose sans aucun doute le problème de la place qu’occupe l’enseignant dans le tissu social camerounais. Il est sur que cet affaire n’a pas encore connu son dénouement au vu de la ferveur populaire qu’il y’a autour.

Redigé par: Joseph k.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur