Emmanuel Leubou

Incarcéré depuis le 4 mai 2019, à la prison centrale de Yaoundé, Emmanuel Leubou, n’est pas encore été condamné.

Certaines rédactions ont relayé le mois passé une information, comme quoi Emmanuel Lebou, a été condamné à 104 ans de prison ferme par le Tribunal Criminel spécial (TCS). C’est un fake. L’ancien chef de la division informatique et de la solde du ministère des Finances, n’est toujours pas condamné, du moins jusqu’au moment où nous nous mettons sous presse.

L’ancien cadre au ministère des Finances interpellé dans le cadre des matricules fictifs et ses coaccusés étaient au tribunal vendredi 20 décembre à Yaoundé.  Selon le quotidien Le Jour en kiosque ce lundi 23 décembre, c’est 9h20mn qu’Emmanuel Leubou, a pris place à la salle d’audience du tribunal criminel spécial.

D’un pas serein et une tenue vestimentaire qui ne laissait rien transparaitre d’une personne mise en cause, Emmanuel Leubou est monté au premier étage où se trouve la première salle d’audience en toute quiétude. Il y a trouvé famille et amis venus nombreux, nous renseigne Le Jour .

Apres les accolades, lit-on dans le journal d'Haman Mana, chacun voulait savoir comment l’homme trouvait son séjour en milieu carcéral. « Je suis calme et j’attends le verdict final, rien n’a encore été dit ou fait, seul l’avenir nous le dira » disait-il à ses proches.

C’est à 12h20 que s’ouvre la première audience. Après identification des prévenus et notification des charges aux accusés, le président du tribunal qui préside la collégialité a déclaré « : l’audience est renvoyée le 17 février 2020 pour non communication de la liste des témoins à la partie civile et au ministère public»

A en croire le quotidien Le Jour, Emmanuel Leubou n’a pas encore été jugé. Il a été Selon les premiers éléments d’enquête au Tribunal de grande instance du Mfoundi, à Yaoundé, où l’enquête avait été ouverte, l’ancien président du conseil d’administration d’Unisport de Bafangest soupçonné d’être l’auteur de multiples paiements à travers un système de fraude informatique.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur