Banda Barbra, l'une des joueuses querellées

La Fédération Camerounaise de Football soupçonne la sélection zambienne d’avoir utilisé des hommes plutôt que des femmes, lors du match aller disputé le jeudi 5 mars 2020 à Yaoundé.

«La différence s’est faite aussi avec les garçons qui sont dans cette équipe, il ne faut pas se le cacher, le numéro 11 et le 20. Ils nous ont créé beaucoup de problèmes, parce qu’ils sont plus garçons que femmes», commentait Alain Djeumfa, le sélectionneur des Lionnes Indomptables, dans des propos relayés par le quotidien Le Jour du vendredi 6 mars 2020.

Le patron de l’encadrement technique du Cameroun fait allusion à Nachula Rachel (20), auteure des deux buts zambiens dans cette rencontre, et la capitaine Banda Barbra (11).

Elles présentent une morphologique très masculine, qui donne à s’interroger sur leur féminité. Ce d’autant plus que le staff technique zambien n’a pas souhaité coopérer, peu avant le début de la rencontre, lorsque «la Congolaise qui était commissaire de match a demandé à procéder à une vérification corporelle. Le coach zambien et son staff se sont opposés. Ils ont dit qu’ils ont disputé les éliminatoires avec elles depuis le début, et que ça n’a posé aucun problème partout ils sont passés», susurre une source digne de foi au département des compétitions à la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT).

Notre informateur indique par ailleurs qu’immédiatement après le coup de sifflet final de la rencontre, les officiels de la fédération camerounaise ont saisi la Commissaire du match d’une plainte à l’encontre des deux joueuses. La requête sera transmise incessamment à la Confédération Africaine de Football (CAF) pour examen. Les Lionnes indomptables se sont imposées dans ce match aller, 3-2. Elles disputent le match retour le 10 mars prochain à Lusaka

 

Cameroun-Info.Net.

Redigé par: 237 Actu

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur