Voici le parcours selon wikipedia de Séverin Tchounkeu, PDG de la chaîne de télévision Equinoxe, de la radio Equinoxe, et du quotidien La Nouvelle Expression, trois organes d’informations basées à Douala.

Débuts

Né au Cameroun en 1963, Il suit son parcours académique en France, à Bordeaux et Paris. En 1983, il obtient son baccalauréat G3 au lycée Technique Cours de Lyser à Bordeaux. Entre 1985 et 1987, il est étudiant à l’Université de Paris IX Dauphine. En 1985 il obtient un DEUG en Gestion et en 1987, une Maîtrise en Sciences de Gestion, avec pour options, contrôle de gestion et fiscalité d’entreprise. En 1989, il fait un DEA en Sciences Politiques à l’Université de Paris II Panthéon Sorbonne. À l’Institut Supérieur de Commerce Extérieur de Paris, il obtient un DES de Commerce Extérieur et obtient par la suite un doctorat en Sciences politiques

Carrière

Retour au Cameroun et la direction de média[ En 1990, il retourne au Cameroun pour poursuivre une carrière d’homme de presse. En qualité de Directeur de Publication. Il s’est lancé dans la presse à 28 ans1, en 1991, en créant l'hebdomadaire de format tabloïd La Nouvelle Expression, passé en quotidien en 2004. En dépit de la défiance du pouvoir à l’égard de la presse dite indépendante, il parvient à bâtir un groupe de presse diversifié, avec quelque 300 employés en 2016.

L'expérience de la radio et télévision

Avec un décret de 2000, libéralisant l’audiovisuel, il crée la chaîne de télévision, Equinoxe Télévision, une des principales chaînes de télévision privées du Cameroun, et la Radio Equinoxe, l’une des radios privées de Douala. La survie de son groupe est menacée entre février et juillet 2008, lorsque Radio Equinoxe et Equinoxe TV ont été fermées par les autorités du Cameroun

Mandats et distintions

En 2015 il est nommé par le ministre Issa Tchiroma Bakary3 Président de la Commission de délivrance de la carte de presse. Carte de Presse sans laquelle il devient en principe impossible d'exercer le métier de journaliste au Cameroun

Ses organes de presse font l’objet depuis un moment, d’une réelle menace du ministre de l’Administration territoriale. Atanga Nji soutient qu'Equinoxe, tout comme certains autres médias basés à Douala, sont dans une démarche conspirationniste contre la République.

Des propos qui ont largement courroucés Sévérin Tchounkeu. Le très discret patron du groupe Equinoxe, au cours du journal télévisé  a fermement dénoncé une forme de stigmatisation.

Redigé par: Yann Vlad Atanga

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur