La république virtuelle d’Ambazonie vient d’accepter le « cessez-le-feu » réclamé par les Nations unies en raison de l’épidémie de coronavirus qui frappe les pays du monde entier.

Lundi 23 mars, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, avait lancé un appel solennel « à un cessez-le-feu immédiat, partout dans le monde» pour se concentrer face à la « furie» du Covid-19.

Un appel immédiatement salué par les séparatistes de l’ambazonie « Les Socadef sont prêts à soutenir le cessez-le-feu et garantiront sécurité et libre circulation aux observateurs internationaux et aux acteurs humanitaires en Ambazonie (…) conformément au droit international humanitaire», a écrit Ebenezer Akwanga, leader du mouvement, dans un courrier signé à Accra, au Ghana, mercredi 25 mars et adressé au président Paul Biya.

Ebenezer Akwanga a également profité pour appeler les « autorités et les forces de sécurité de la République du Cameroun à répondre à l’appel du secrétaire général des Nations unies».

« Nous sommes prêts à rencontrer des représentants désignés de la République du Cameroun pour une bonne application du cessez-le-feu », a-t-il ajouté.

Le gouvernement de son côté, pas encore réagi jusqu’ici.

Redigé par: Eric Adjouda.

Proposer un article: +237 699 73 98 60

Articles du même auteur